Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements

Traitements du cancer du rein métastasé ,du cancer du foie , et d'autres cancers aussi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Amicale pensée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CHRIJO



Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Amicale pensée   Lun 8 Oct - 16:09

A mes très chers parents Eliane et Eugène

Il reste une seule ressource : se souvenir, se recueillir. Là où on ne peut rien ‘’faire’’, on peut du moins ressentir inépuisablement.

Wladimir Jankélévitch


Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde »

Bouddha


La pensée positive

- Réalisez que cela est possible, au lieu d’analyser pourquoi vous ne pouvez pas.
– Prenez conscience de votre dialogue intérieur.
– Ecrasez les pensées négatives comme des insectes,
– Remplacez-les par des pensées positives.
– Aimez ce que vous avez déjà.
– Soyez reconnaissants pour votre vie, vos talents, et pour les autres personnes.
– Tous les jours.
– Concentrez-vous sur ce que vous avez, et non sur ce que vous n’avez pas.
– Ne vous comparez pas aux autres,
– Mais soyez inspiré par eux.
– Acceptez la critique avec grâce,
– Mais ignorez les rabat-joies.
– Cherchez la bénédiction qui se cache derrière toute mauvaise chose
– Voyez l’échec comme un tremplin vers le succès.
– Entourez-vous de gens positifs.
– Plaignez vous moins, souriez plus.
– Imaginez vous déjà comme une personne positive,
– Puis devenez cette personne dans votre prochain acte.

Comme le dit le proverbe, à quelque chose malheur est bon, et je suis persuadé que c’est la vérité, car je n’ai jamais rencontré durant ce parcours difficile de la maladie que du tout négatif, et j’espère bien que les choses continueront dans cette direction le plus longtemps possible. En ce samedi donc ma qualité de vie était sérieusement écornée par les effets secondaires d’un traitement on ne peut plus agressif, mais le côté positif de la situation c’était que je me sentais entouré de ma famille, et même s’ils ne pouvaient pas grand-chose pour soulager ma peine, ne pas me sentir psychologiquement tout seul dans la souffrance faisait naître un rayon de soleil dans la grisaille de la journée pourrie que j’étais en train de subir.
Il en va de mes journées comme de la météo, tantôt un anticyclone m’apporte un moment de répit, tantôt une dépression couvre ma vie de nuage. Cette période de turbulences avaient été de courte durée, car le lendemain quoique assez fatigué, je pouvais vaquer à mes occupations.
Justement mon 19ème cycle de chimiothérapie s’achevait le dimanche 26 août et je n’avais perdu que deux kilos, un exploit comparé au trois précédentes périodes. Le programme des semaines à suivre s’annonçait beaucoup plus attractif que le cercle infernal dans lequel la maladie n’avait de cesse de me ramener. Une semaine de vacances au bord de la grande bleue, avec en prime trois semaines consécutives durant lesquelles j’étais dispensé d’avaler ma ‘’poudre à récurer ‘‘ voila qui me donnait du baume au cœur.
1 septembre 2012, les bagages bien calés au fond du coffre de la voiture, nous étions fin prêts comme dit l’expression, à tailler la route. Notre voyage n’était pas bien long, mais est-il nécessaire de traverser des montagnes pour s’évader un peu de son quotidien. Notre destination différait des deux années précédentes. Malgré la réticence que j’avais de me projeter dans l’avenir, je m’étais fait violence, et nous avions convenu ainsi de louer un mobil-homme dans un petit coin sauvage de la côte vendéenne, plutôt que de retourner dans l’appartement sur front de mer que nous avait si gentiment prêté mon cousin en 2010 et 2011. L’avantage de la formule c’était l’espace qui nous était réservé, trois chambres et une grande terrasse abritée ce qui nous avait permis d’inviter mon fils aîné et sa petit famille à venir nous voir. L’inconvénient c’était que l’océan n’était pas à nos pieds, mais à un peu plus d’un kilomètre. Vivre dans un camping peut être source de convivialité mais peut très vite se révéler source de nuisances sonores lorsque la population devient trop importante. Pour notre bonheur nous étions installés dans un lieu quasi déserté mais encore suffisamment actif pour que nous ne nous sentions pas totalement isolés. Entre mer et soleil, entre silence et repos, entre sieste et lecture, entre balade et piscine, nous disposions d’un menu de choix pour nous sentir presque au paradis.
Exempté de maux de ventre, de nausées, de céphalées, de vertiges, de palpitations, de reflux gastriques et de bien d’autres désagréments en tous genres, je n’avais pas connu une aussi grande sensation de plénitude depuis bien longtemps. Vivre une situation aussi favorable me donnait un regain d’optimisme, et je me laissais même aller à imaginer qu’une guérison et que la fin du cauchemar seraient pour bientôt.
Mais comme je l’ai exprimé maintes et maintes fois à travers ma plume, le temps passe à la vitesse d’un lièvre en course quand on voudrait qu’il avance à l’allure d’une tortue, et il avance à l’allure d’une tortue quand on voudrait qu’il passe à la vitesse d’un lièvre en course.
Le samedi 8 septembre au matin, nos valises et autres sacs de toutes sortes réintégraient le fond du coffre, ou une partie de la banquette arrière, il ne nous restait plus qu’à fermer la parenthèse, avant de quitter les lieux, pour nous replonger dès la semaine suivante dans les réalités de la vie. Dès le lundi le kiné m’attendait pour essayer d’apprivoiser mon bras qui me donnait bien du fil à retordre, et le mardi de la même semaine un petit tour à Nantes était également prévu au menu, avec très probablement confirmation d’une poursuite de mon traitement au Sutent, soit le 20ème cycle et programmation de mon 35ème scanner courant octobre, ou début novembre.

Très forte et très amicale pensée pour mes amis de ce forum
Joël lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabienne



Féminin
Nombre de messages : 297
Age : 39
Localisation : orléans
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Amicale pensée   Lun 8 Oct - 19:49

Joel,

continue à t'évader avec te petite famille, profites en le mieux que tu peux, avec les hauts et les bas mais vis le à fond.

amicalement

fabienne flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabienne



Féminin
Nombre de messages : 297
Age : 39
Localisation : orléans
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Amicale pensée   Mar 9 Oct - 18:12

bonsoir joel,

je voudrais savoir si tu m'autorises de lire un de tes textes pour la bénédiction de maman que tu avais si bien écrit et qui lui avait beaucoup plu, celui de ton parcours, de la futilité des gens sur certaines choses et de votre combat à tous tout compte fait!

je prépare le texte (à ma sauce car il y a trop long et je ne tiendrai pas) et si tu ne veux pas, pas de soucis, je comprendrai! Wink

amicalement

fabienne flower

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIJO



Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Amicale pensée   Mar 9 Oct - 18:18

Si mes écrits peuvent de servir ne te prive pas de les utiliser à ton gré.

J'aime ces deux autres phrases

Lorsqu'il n'y a plus l'espoir, il reste l'espérance

Il reste une seule ressource : se souvenir, se recueillir. Là où on ne peut rien ‘’faire’’, on peut du moins ressentir inépuisablement.

Wladimir Jankélévitch


Bises (Si je peux me le permettre)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabienne



Féminin
Nombre de messages : 297
Age : 39
Localisation : orléans
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Amicale pensée   Mar 9 Oct - 18:32

merci infiniment Joel

et tes 2 phrases, pas de soucis, je les mets en plus Wink car c'est si vrai en plus Laughing

amicalement

fabienne flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIJO



Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Nouvelles du front bien que la guerre continue    Ven 19 Oct - 15:32

Chers tours

Il vaut mieux tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler. J'’en ai fait l’amère expérience jeudi 11 octobre dernier, alors que j’étais en visite chez des amis (Joël et Isabelle), et que je leur disais que tout allait bien. En effet mon 20ème cycle de chimio s’achevait trois jours plus tard et jusqu’alors j’avais passé l’épreuve sans encombre. En fait en sortant de chez eux j’avais déjà senti la tête me tourner en regagnant mon véhicule. Le lendemain j’étais incapable de mettre un pied devant l’autre tellement le sol se dérobait sous mes pieds. J’avais une oreille bouchée, et je mis le phénomène sur le dos d’un problème d’oreille interne. Deux jours dans mon lit avec l’envie de vomir constante, puis les deux jours suivants dans mon fauteuil m’avaient sérieusement sapé le moral. J’étais surtout terriblement fatigué.

Ce matin il ne fallait pourtant point me soustraire à ce 35ème scanner qui était prévu dans le cadre de mon protocole thérapeutique. Autant vous dire que je n’y allais pas de gaité de cœur, j’étais stressé voir même traumatisé en me souvenant de la dernière fois qui datait de juillet, où j’avais été retenu 1 heure dans ma petite cabine de déshabillage, avant que l’on me communique les résultats.

Bref le radiologiste m’annonce que mon organisme ne comporte plus aucune trace de ganglions. Je suis ni surpris, ni enthousiaste, je suis simplement soulagé de ne pas entendre le mot aggravation. Une demi-heure plus tard devant le cancérologue j’apprends que la situation est toujours stabilisée, mais que le ganglion à l’aorte est toujours fidèle au poste. Un peu léger de la part d’un radiologiste n’est-ce pas ?

L’essentiel est que je repars chez moi avec un nouveau sursis qui me conduira je l’espère, au-delà des 8 ans de lutte contre la maladie.

J’ai abandonné l’idée de l’opération, pas celle de la radiofréquence. L’oncologue m’a parlé aussi de cryothérapie possible. Le professeur Dupas va être mis au courant de mon cas. De toute façon le travail sera délicat, car le ganglion se trouve placé à un carrefour dangereux, où se trouvent multiples vaisseaux sanguins. Affaire à suivre, j’ai même l’impression que l’on n’est pas à bout d’en parler.

Pour l’heure la tension nerveuse est retombée d’un cran.

Merci à vous tous de m’apporter votre amitié et votre soutien

Amicalement

Joël lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabienne



Féminin
Nombre de messages : 297
Age : 39
Localisation : orléans
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Amicale pensée   Ven 19 Oct - 23:05

bonsoir joel,

bonne nouvelle même si moral en berne Wink pas de truc bizarre en plus c'est bien, y en pas de moins mais c'est stable cooool

mais par contre, tu t'es renseigné pour tes 4 jours patatraque? c'est quand même bizarre que ça te couchecomme ça Suspect il t'a rien dit pour ça l'onco?

courage pour la suite Joel! l'autre naze il t'a pas encore eu et tu va les passer tes 8 ans tu nous feras passer un petit gateau sur le forum! car ce sera une année de gangnée auprès des tiens

bon courage pour la suite (et pose la question à ton doc pour tes étourdissements, peut être le médoc mais pas forcément.... )

amicalement

fabienne flower

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pecheur

avatar

Masculin
Nombre de messages : 118
Age : 68
Localisation : Rhone
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Amicale pensée   Sam 20 Oct - 10:09

Bonjour Joel,
Bon vous n'allez pas lâcher maintenant et vite reprendre le moral!!!
Cela fait maintenant 8 années que vous combattez la bête, vous êtes notre exemple alors il faut résigner pour un nouveau bail de 8 ans, et plus. Vous n'avez pas le choix. Pour le gâteau. d'anniversaire je veux moi aussi une grosse part, chocolat de préférence avec un peu de rhume.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabienne



Féminin
Nombre de messages : 297
Age : 39
Localisation : orléans
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Amicale pensée   Sam 20 Oct - 18:37

le chocolat et le rhum ça passe pas par l'écran et pi faut que joel fasse un ti séjour par la réunion pour avoir le must du rhum (ou avoir un bon pote réunionnais Shocked ) y a pas quelqu'un qui a fait la réunion ou la guadeloupe y a pas si longtemps et qui a ramené du rhum? je crois bien que si faut faire un appel

un ti week end au soleil... oui, je sais, en ce moment pas facile mais rien de tel pour ce ressourcer!

amicalement

fabienne flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amicale pensée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amicale pensée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Une Tite Pensée pour mon Ami Gilou qui est sur le billard !
» une pensée pour ma maman
» Huit pensées d'un grand etre: Kalou Rinpoche
» Pensées à méditer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements :: Forum de discussion :: DISCUSSIONS-
Sauter vers: