Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements

Traitements du cancer du rein métastasé ,du cancer du foie , et d'autres cancers aussi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignage : vivre avec le cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CHRIJO



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Témoignage : vivre avec le cancer    Sam 16 Juin - 12:20

Les croyances apaisent. Tout notre parcours terrestre est jalonné d'autant de croyances personnelles que de croyances populaires. Nous passons notre vie à nous conditionner de croyances dans le seul but de nous rassurer. La croyance est intimement rattachée au mental qui a besoin de se conforter dans son activité incessante. Et lorsqu'une croyance est adoptée par une population entière, on l'assimile à une vérité absolue, acquise. Mais au fond de chacun, le germe du doute subsiste et ronge l'édifice qui finit tôt ou tard par s'effondrer comme un château de cartes. Ainsi fonctionne notre société qui se plaît à évoluer dans le monde virtuel des croyances.
A l’inverse la foi se vit dans le cœur et n'est en rien rattachée au mental. La foi, même si elle y est fréquemment associée, n'est bien évidemment pas exclusivement religieuse. La foi sommeille en chacun de nous et peut s'exprimer dans des registres spécifiques de nos vies, si nous lui en laissons la place. Elle émane du cœur. Lorsque la foi nous anime, la peur n'existe plus. C'est très simple. La foi naît de l'intérieur, elle est une force, une certitude profonde qui nous habite, sans que jamais personne n'ait eu à nous l'inculquer. La foi est là, depuis notre naissance, et sans doute même depuis bien plus longtemps, nous n'en héritons de personne, elle est intemporelle. Mais nous ne sommes pas habitués à lui laisser une place dans notre vie, puisque depuis notre plus tendre enfance, nous avons été programmés à rechercher toute vérité à l'extérieur. La société et les religions ont étouffé la foi pour imposer leurs croyances.

L’évènement aussi grave qu’est l’annonce faite par un médecin de la maladie potentiellement mortelle dont vous êtes affecté, vous fait basculer dans le vide. Tel un bug informatique vous êtes devant un écran noir incapable de reprendre les rênes en main. Se retrouver face à la mort engendre forcément des questions. Les croyances que l’on vous a inculquées dès votre plus tendre enfance reviennent à la surface, vous aimeriez bien vous attacher à cette bouée de sauvetage pour ne pas vous noyer, mais le doute subsiste. Vous mesurez la chance que peuvent avoir les gens de foi, car vous réalisez qu’avoir la foi est un privilège qui n’est pas à la portée de tous. J’ai pu lire que la foi émane de l’essence profonde de l’individu encore faut-il savoir où puiser ces richesses qui font que votre vie peut échapper invariablement à la peur de l’inconnu.
Je me souviens régulièrement d’une conversation que j’avais eue avec ma grand-tante paternelle décédée dans sa centième année, et qui m’avait fait part de sa difficulté à trouver le chemin de la foi. Elle avait essayé durant sa très longue vie d’y parvenir mais en vain. Du coup en atteignant le crépuscule de son existence, la terreur de devoir quitter ce monde sans autre espoir que de se retrouver dans un grand trou noir, et la ténacité dont elle faisait preuve pour s’accrocher à l’existence, ne la quittaient plus d’une semelle, au point d’en devenir une obsession. Pourtant elle n’échappa pas à son destin, destin qui l’épargna pourtant largement en lui offrant le cadeau bien mérité de mourir sans souffrir durant son sommeil, et donc en toute sérénité. J’espère très sincèrement qu’elle a trouvé maintenant la paix, ainsi que les réponses, à ses sempiternelles interrogations.
J’admire encore aujourd’hui l’honnêteté de ses propos, et je suis également honoré de la confiance dont elle avait fait preuve à mon égard, en me dévoilant ce côté intime de sa personnalité.
Plus je vieillis et plus je me retrouve dans le même état d’esprit qu’elle. Quelques fois je me dis que les convictions ne se cultivent pas, car elles sont ou non, profondément ancrées en nous, depuis la naissance. Quelquefois j’espère me tromper en guettant un signe, qui me donnerait l’espoir de voir pousser en moi cette certitude que mon passage sur terre n’est qu’une étape d’un processus mystérieux, mais dont il ne faut pas craindre l’évolution. Quelquefois j’attends depuis tellement longtemps mais vainement une manifestation de je ne sais quel esprit supérieur, que je rejoins la thèse selon laquelle la foi est un don qui ne m’est pas accessible, et qui ne me le sera jamais. Pourtant je me bats depuis huit ans contre un ennemi infiniment cruel, et si malicieux, qu’il emporte dans la tombe chaque jour à travers le monde, des milliers de malades. Je n’étais absolument pas ferré mentalement pour endurer une telle épreuve, les dégâts que le cancer avait provoqués dans mes entrailles avaient nécessité trois lourdes opérations. Bien peu de gens, y compris moi-même, pariaient sur mes chances de survie, et pourtant je suis encore là. Certes les progrès de la médecine ne sont pas étrangers à cet état de fait, mais pourquoi ne pas envisager aussi l’éventualité d’un ange gardien, une force spirituelle qui veillerait sur moi. C’est peut-être là qu’il faut chercher matière à réflexion, et ce n’est pas un hasard si parfois mes supplications s’adressent à mes chers parents disparus. Le temps sera sûrement très long avant que je n’atteigne le chemin que ma grand-tante n’a jamais pu trouver, mais qui sait, peut-être qu’un jour !

http://joelgau1954.unblog.fr/

Un très très grand bonjour à tous mes amis de ce forum cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIJO



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Témoignage : vivre avec le cancer    Lun 20 Aoû - 7:34

"Les hommes perdent la santé pour accumuler de l'argent,
ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé
Et à penser au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu'ils finissent par non vivre ni le présent ni le futur.
Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir, et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu"
DALAI LAMA

Le cancer est un mal qui fait couler beaucoup d’encre, mais qui fait couler aussi des torrents de larmes. Le cancer est un fléau qui mobilise tellement de finances publiques, et tellement d’énergies humaines, pour des résultats tellement mitigés, que le scepticisme règne en maître lorsqu’il faut s’efforcer de croire à la guérison. Du coup rien qu’à prononcer le mot cancer, les poils se hérissent sur les bras.
Les poils se sont hérissés sur mes bras, la terre s’est ouverte sous mes pieds, et lorsque j’ai cru atteindre le fond du précipice, je me suis réveillé car la mort n’a pas voulu provisoirement de moi. Depuis lors, mon univers a changé, j’observe le monde avec un regard tout neuf, et je m’habitue progressivement à ma nouvelle vie. J’apprivoise ma maladie.
Je suis atteint d’un cancer du rein, je fais partie à présent des malchanceux, de ceux que le destin a classés au ban d’une société dominée par le pouvoir, l’égoïsme, et l’argent, laissant la place uniquement aux plus rusés et aux plus forts d’entre nous. Me faut-il pour autant perdre tout espoir ? Non car richesse et réussite ne sont pas toujours synonymes de bonheur. On peut trouver aussi dans l’adversité une source inépuisable d’enrichissement personnel, fondement d’un autre bonheur que celui que d’autres recherchent à construire essentiellement à travers le confort matériel.
Le cancer du rein est trop imprévisible et les traitements trop récents pour que je dépose les armes, à l’issue d’un combat difficile, à cause de résultats pas à la hauteur de mes attentes, ou à cause d’une réponse partielle à mes interrogations. C’est pourquoi il est important de ne pas laisser la déception prendre le pas sur ma détermination ou ma volonté de vivre. Je puise tout simplement mon énergie dans mes presque huit ans d’expérience personnelle, et je profite chaque jour du temps qui m’est donné pour progresser. Le destin m’a offert une véritable prise de conscience de la valeur humaine, et je n’échangerais pas ce trésor pour tout l’or du monde.

Amitiés à tous et à toutes lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabienne



Féminin
Nombre de messages : 297
Age : 40
Localisation : orléans
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Témoignage : vivre avec le cancer    Mar 21 Aoû - 20:29

scratch scratch comment tu fais pour trouver des phrases comme ça.... je vais imprimer ton message et le faire lire à maman... je pense que la réaction va être dans le bon sens

amicalement

fabienne flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabienne



Féminin
Nombre de messages : 297
Age : 40
Localisation : orléans
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Témoignage : vivre avec le cancer    Jeu 23 Aoû - 21:33

bonsoir

j'ai fait lire ton message à maman et elle a voulu le garder car des phrases l'ont fait réagir... lesquelles je ne sais pas car je pense qu'elle veut les garder pour elle.

si elle pouvait se mettre dans l'écriture ou dans une autre "discipline" pour faire sortir tout le mal être qu'elle a en ce moment ce serait génial Surprised

elle se sent diminuée dans sa chambre de maison de repos, dépendante de tout le monde alors qu'elle a fait front à beaucoup de chose et elle en a marre Neutral elle veut rentrer alors qu'elle n'a pas les capacités actuellement... je le souhaite plus que tout pour elle Surprised

merci encore pour elle joel, même si le message ne lui était pas adressé personnellement

amicalement

fabienne flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIJO



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Témoignage : vivre avec le cancer    Ven 24 Aoû - 8:40

Je suis loin d'être un prophète mais si ta maman peut puiser matière à réflexion dans mes écrits study , je n'aurai pas perdu mon temps No .
Je me permets de vous embrasser, toutes les deux.
Amicalement
Joël flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabienne



Féminin
Nombre de messages : 297
Age : 40
Localisation : orléans
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Témoignage : vivre avec le cancer    Ven 24 Aoû - 11:29

Merci Joel, je ferai part de ton embrassade Laughing à maman, elle m'en a encore parler tout à l'heure au téléphone, des fois un petit rien fait avancer Wink

bonne continuation avec ce gros naze

amicalement

fabienne flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIJO



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Témoignage : vivre avec le cancer    Jeu 30 Aoû - 17:06

Chers tous
En ce début de matinée du jeudi 30 août 2012, ‘’mon cancer du rein’’ vient de passer le cap des 50.000 visiteurs.
Lorsque le cancer vient s’inviter au menu de votre vie, il faut avoir un estomac solide pour digérer la nouvelle. Il faut pleurer pour évacuer le trop plein d’émotions, mais pleurer n’est qu’une solution à court terme. Il faut ensuite réagir et se battre.
Affronter la maladie c’est ne pas vouloir rentrer dans son jeu, ne pas se laisser convaincre par cette cruelle maîtresse. Ce n’est pas elle la plus forte. S’évader de la geôle où elle vous retient prisonnier est la meilleure façon de lui prouver que vous aussi vous êtes rusé.
J’ai trouvé à travers l’écriture, le moyen de scier les barreaux de ma cellule, ainsi que de me procurer la corde me permettant de descendre plusieurs dizaines de mètres plus bas pour que mon esprit retrouve le chemin de la liberté.
Merci à vous de me soutenir dans mon combat, sans vous, et sans l’intérêt que vous portez à mon témoignage, je ne trouverais pas la motivation nécessaire pour mener à bien ma thérapie.
Je vais vous abandonner une petite semaine, pour changer d’environnement, l’histoire de me retrouver en famille au bord de la grande bleue.
Si vous avez des remarques, des suggestions, des questions, si vous avez l’envie de nous offrir votre propre témoignage, merci de vous exprimer sur mon adresse mail : jojofrancois@orange.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
veroc2

avatar

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 48
Localisation : belgique
Date d'inscription : 23/08/2011

MessageSujet: Re: Témoignage : vivre avec le cancer    Lun 3 Sep - 20:19

Bonjour Chrijo !
Je rejoins Fabienne sur le contenu de vos écrits... Magnifiquement bien exprimé...
Respirer du positif ne peut faire que du bien et vous lire est un message d'espoir,
une petite vitamine pour tout qui vous lit. C'est chouette :-)
Je vous souhaite donc de bonnes vacances au bord de Grande Bleue !
A bientôt, profitez un max sunny
Véro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoignage : vivre avec le cancer    

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignage : vivre avec le cancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre avec un Cobra
» dure de vivre avec l'agoraphobie !
» J'ai 21 ans et je n'arrive plus à vivre avec la maladie de ma mère, besoins d'aide...
» Comment vivre avec votre dépressif au quotidien
» Vivre avec Camus (Arte) : un reportage fascinant sur des lecteurs de Camus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements :: Forum de discussion :: DISCUSSIONS-
Sauter vers: