Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements

Traitements du cancer du rein métastasé ,du cancer du foie , et d'autres cancers aussi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un article sur un nouveau médicament à venir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
denis



Masculin
Nombre de messages : 122
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Un article sur un nouveau médicament à venir.   Ven 12 Fév - 1:58

Comme d'habitude quand je trouve un article qui pourrait représenter un espoir pour ceux ou celles qui ont le cancer du rein, je vien le mettre ici. celui-ci est traduit de l'anglais et il se trouve à cet endroit :

http://www.sciencedaily.com/releases/2010/02/100211175217.htm

Le médicament n'est pas encore en essi en clinique sur des humains cependant.



Citation :
(11 février 2010)

Une stratégie nouvelle et rapide de développement de médicaments anti-cancer a résulté dans un nouveau médicament qui stoppe la progression des tumeurs au rein et au pancréas chez la souris.

Les chercheurs de l'université de Californie ont trouvé un médicament qui se lie avec une molécule "switch" trouvé dans les cellules cancéreuses et les vaisseaux sanguins associés et la maintient à "off"

«Nous avons fermé la switch kinase dans la position d'arrêt dans la tumeur et les vaisseaux sanguins associés», ce qui diffère de la façon dont inhibiteurs courrants de kinases tentent de bloquer les kinases actifs, a déclaré David Cheresh, PhD, professeur et vice-président de la pathologie à l'École UCSD de Médecine et le Centre Moores, qui a dirigé les travaux.

La nouvelle approche emploie la Chimie combinée avec la technologie super-ordinateur, ce qui permet le dépistage rapide et le développement de médicaments qui sont plus sélectif pour la tumeur. Le développement et les processus de présélection ont été utilisées pour identifier des médicaments potentiels susceptibles d'enrayer la croissance d'enzymes de signalisation ou kinase, qui peuvent favoriser les vaisseaux sanguins des tumeurs et la croissance tumorale. Selon les chercheurs, l'approche novatrice pourrait devenir une stratégie utile dans le développement de médicaments contre le cancer. L'étude est publiée en ligne la semaine du 8 Février 2010, dans les Actes de l'Académie nationale des sciences.

Dans cette approche dite de «conception rationnelle», les travailleurs Cheresh et son équipe ont utilisé le superordinateur au San Diego Supercomputer Center pour l'usage de conception de molécules qui ont stabilisé la forme inactive de deux kinases similaires, PDGFRβ et B-RAF - qui sont tous deux actives dans les tumeurs et les vaisseaux sanguins qui nourrissent ces tumeurs. Parce que PDGFRβ et B-RAF travail en collaboration, en gardant les deux hors activité cela provoque des effets synergiques dans les tumeurs, selon Cheresh.

«Nous concevons sur mesure un médicament pour une cible que nous connaissons soit que cette cible joue un rôle dans l'angiogenèse des vaisseaux sanguin ou de l'invasion de la tumeur", a déclaré Cheresh. «En faisant cela sur l'écran d'ordinateur et en verrouillant efficacement l'objectif en position d'arrêt, nous pouvons générer des médicaments sélectifs qui sont censées produire des effets secondaires minimes. Travailler avec une série de tests chimiques, nous sommes en mesure de concevoir des interactions spécifiques pour s'adapter à certaines cibles dans les cellules cancéreuses.

Ils ont testé les candidats pour leurs effets sur les vaisseaux sanguins embryonnaires des poisson-zèbres, qui se comportent de la même façon que ces vaisseaux de cancers humain. Les molécules qui ont bloqué la croissance des vaisseaux sanguins chez les poissons ont fait de même chez la souris, et Cheresh espère qu'ils seront bientôt testés chez des patients atteints du cancer.

Ce système de dépistage de médicaments a plusieurs avantages. La plupart des tests standarts peuvent tester 400.000 candidats dans des éprouvettes pour identifier un médicament candidat unique. La méthode de dépistage de son groupe, nécessite moins de 100 composés car les tests sont conçus de façon rationnelle, ils cherchent des cibles spécifiques, et d'utilisent un modèle du poisson zèbre. Ils cherchent la «pertinence physiologique». Le poisson zèbre est un modèle populaire de recherche de médicaments, car il est transparent et les effets des médicaments sont faciles à contrôler.

En outre, dit-il, l'approche de conception rationnelle fournit des médicaments qui sont plus sélectifs, ils frappent les objectifs souhaités et donnent moins d'effets secondaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un article sur un nouveau médicament à venir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau médicament pour la BPCO
» Bientôt un nouveau médicament pour arrêter de fumer
» nouveau seuil des marchés publics
» Un nouveau médicament qui éradiquerait le VIH une fois pour toutes ?
» Mise au point d'un nouveau médicament pour lutter contre les AVC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements :: Forum de discussion :: DISCUSSIONS-
Sauter vers: