Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements

Traitements du cancer du rein métastasé ,du cancer du foie , et d'autres cancers aussi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Il y a peut-être quelque chose là...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
denis



Masculin
Nombre de messages : 122
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Il y a peut-être quelque chose là...   Mer 2 Déc - 20:44

J'ai trouvé cet article en date d'aujourd'hui et ça parle me semble-t-il d'une nouvelle molécule qui aiderait un anticorps à faire son effet dans difféernts cancers comprenant celui du rein.

Si la source est sérieuse, le but me semble mal défini, s'agit-il avec ette molécule délimer le cancer ou de soulager les patients qui sont à un stage avancé ? ou peut-être d'avoir des subventions spour continuer la recherche ?!

Je vous laisse la chose si ça intéresse quelqu'un...


(Dec. 2, 2009) — Cancer researchers at the University of Oklahoma Health Sciences Center have found a way to turn ineffective new cancer drugs into cancer-fighters. By using their patented chemical compound, SHetA2, researchers tricked cancer cells into responding to new treatments and undergoing cell suicide.

Les chercheurs ont trouvé un moyen de transformer des médicaments inefficaces en combattants du cancer. En utilisant leur molécule SHetA2, les chercheurs trompent les cellules cancéreuses qui répondent aux traitements et se suicident.

The research appears in the journal Gynecologic Oncology.

"This discovery means that we can use our non-toxic cancer prevention pill to improve treatment for people who already have cancer," said Doris Mangiaracina Benbrook, Ph.D., principal investigator on the project. "All studies to date have not found any side effects of taking our drug, giving hope that we can prevent cancer in healthy people, and improve treatment for cancer patients, without increasing toxicity."

"Cette recherche veut dite que nous pouvons utiliser notre pilule non-toxique de prévention contre le cancer pour améliorer le traitement pour les gens qui ont déja le cancer" dit Doris Benbrook. "toutes les études à date n'ont trouvé aucun effet secondaire, ce qui donne l'espoir que nous pouvons prévenir le cancer chez les gens en santé et améliorer le traitements des personnes avec le cancer sans augmenter la toxicité.

The latest study looked at an upcoming class of cancer treatment drugs that worked well in experimental models, but proved ineffective against many human tumors. Dr. Benbrook and her team decided to test their compound's ability to "fix" the problem. It worked.

La derniere étude a porté sur une classe montante de médicaments contre le cancer qui fonctionnait bien sur des modèles expérimentaux mais s'était révélé inefficace sur plusieurs tumeurs humaines. Le Docteur Benbrook et son équipe a décidé de tester sa molécule pour régler leur problème et ça a marché.

"The new chemotherapy drugs are antibodies that bind to cell surface receptors called 'Death Receptors.' The binding of the antibodies activates the death receptors in cancer cells and causes cell suicide with little harm to normal cells. Many cancers, however, are resistant to the antibodies," Benbrook said. "We've shown that SHetA2 treatment can make ovarian and kidney cancer cells sensitive to the death receptor antibodies and kill the cancer."

"Les nouveaux médicaments sont des anticorps qui se lient à un récepteur de surface appelé "death receptors". La liaison de ces anticorps active le "récepteur de la mort" dans les cellules cancéreuses et cause le suicide avec peu de nocivité pour les cellules saines. Plusieurs cancers cependant sont résistants à l'anticorps. "Mais nous avons démontré, dit le docteur Benbrook. qu'un traitement au SHetA2 peut rendre le cancer de l':9: ou du :rein: sensible aux anticorps du "récepteur de la mort" et tuer le cancer.

Benbrook said the compound will work with several cancers, including lung, kidney, ovarian, colon and pancreatic cancer.

benbrook dit que la molécule fonctionnera avec plusieurs cancers : :poumon: :rein: :ovaire: :colon: :pancreas:

"It would be a significant advancement in health care if we could avoid the severe toxicity and suffering that late stage cancer patients have to experience," Benbrook said.

ce serait un avancement significatif dans les soins de santé si nous pouvions éviter la toxicité et la douleur que les patients souffrant du cancer à un stage avancé ont à subir" dit Benbrook"

The synthetic compound, SHetA2, a Flex-Het drug, was created by Benbrook with the help of chemist Darrell Berlin at Oklahoma State University. The compound directly targets abnormalities in cancer cell components without damaging normal cells. The disruption causes cancer cells to die and keeps tumors from forming.

La molécule cible les anormalités dans les cellules cancéreuses sans endommager les cellules normales. Les cellules cancéreuses meurent le les tumeurs sont empêcher de se former.

Flex-Hets or flexible heteroarotinoids are synthetic compounds that can change certain parts of a cell and affect its growth. Benbrook and her research team have patented the SHetA2 Flex-Het and hope to start clinical trials for the compound within a year. If the compound continues to be found safe, it would be developed into a pill to be taken daily like a multi-vitamin to prevent cancer. This new discovery means that the pill also could be used to make patients, who already have cancer, better respond to treatment.

Benbrook espère des essais cliniques (sur des humains) dans l'année qui vient.

ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NORBERT



Masculin
Nombre de messages : 283
Age : 56
Localisation : ALSACE
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Il y a peut-être quelque chose là...   Jeu 3 Déc - 20:47

Bonsoir Denis,

"We've shown that SHetA2 treatment can make ovarian and kidney cancer cells sensitive to the death receptor antibodies and kill the cancer." sunny sunny

Ceci semble prometteur, peux tu avoir plus dinfo ? Comme tu t'en es apperçu sur notre site, on ne sort jamais guéri de cette saloperie de C.
Seule l'apparition d'anticorps lors du traitement permet à notre corps de se débarrasser de ce naze. Mais si ce produit d'OK University permet le suicide des cellules cancéreuses se serait génial, cheers le fait est que nous sommes tous prêt à lui donner un coup de pouce si nécessaire.

Merci pour ce genre d'info. Pourrais tu nous donner le site (lien) de l'Université D'Oklahoma coté recherche médicale ?

A bientôt,

Norbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis



Masculin
Nombre de messages : 122
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Il y a peut-être quelque chose là...   Jeu 3 Déc - 21:19

Il y a un lien ici :


http://www.newsok.com/article/3421912

On voit la docteur en question donner une entrevue avec une femme qui a le cancer des ovaires. Elle espère que les effets constatés sur les animaux seront aussi vus sur des humains (l'essai clinique sur des humains est prévu pour cette année).

C'est dit dans l'article que ça prendrait 4 ou 5 ans pour avoir le médicament sur le marché mais j'imagine que s'ils découvrent que ça marche, les gens pouront s'incrire sur des essais avant ça.

Ce qui me rend sceptique c'est qu'elle parle de prévenir les cancers pour ceux qui ne l'ont pas et de soulager les douleurs pour ceux qui sont au stage finale mais ça ne ressemble pas à Youpii!!! on a trouvé le truc pour soigner les gens qui ont le cancer de l'ovaire et du rein. Même la personne qui a le cancer parle plutôt que c'est bien pour une soeur plus jeune.

Enfin, j'espère que l'essai clinique va donner de bons résultats et on en entendra surement parler si c'est le cas. Beaucoup de chercheurs n'ont pas le choix de mousser un peu leur découverte pour se faire subventionner mais quant à moi je ne suis pas contre le fait d'espérer un peu chaque jour car je suis pogné comme vous autres à ne pas pouvoir me défaire de ce fil à la patte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a peut-être quelque chose là...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a peut-être quelque chose là...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut-on offrir quelque chose qu'on nous a oferte ?
» Juste pour rire mais il y a peut être quelque chose de vrai..là dedans
» Emploi du temps lamentable sur 3 établissements. Peut-on faire quelque chose ?
» j'ai manger quelque chose de perimer!!!!! stress!!
» [FORUM] Tiens, au fait, il nous manque quelque chose, non?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements :: Forum de discussion :: DISCUSSIONS-
Sauter vers: