Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements

Traitements du cancer du rein métastasé ,du cancer du foie , et d'autres cancers aussi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ça a l'air de marcher mais pas encore tout à fait prêt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
denis



Masculin
Nombre de messages : 122
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Ça a l'air de marcher mais pas encore tout à fait prêt.   Mer 5 Aoû - 7:04

(Aug. 5, 2009) — By injecting man-made, microscopic tubes into tumors and heating them with a quick, 30-second zap of a laser, scientists have discovered a way to effectively kill kidney tumors in nearly 80 percent of mice. Researchers say that the finding suggests a potential future cancer treatment for humans.

En injectant des nanos tubes faits de la main de l'homme dans les tumeurs et en les chauffant 30 secondes avec l'aide d'un lazer, les scientifiques ont découverts un moyen efficace de tuer les tumeurs dans presque 80% des souris. Ls chercheurs disent qu'il y a là un traitement potentiel pour le cancer dans le futur pour les humains.

The study appears in the August issue of PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences). It is the result of a collaborative effort between Wake Forest University School of Medicine, the Wake Forest University Center for Nanotechnology and Molecular Materials, Rice University and Virginia Tech.

L'étude est apparue en aoüt dans le numéro de PNAS.

"When dealing with cancer, survival is the endpoint that you are searching for," said Suzy Torti, Ph.D., lead investigator for the study and professor of biochemistry at Wake Forest University School of Medicine. "It's great if you can get the tumor to shrink, but the gold standard is to make the tumor shrink or disappear and not come back. It appears that we've found a way to do that."

"Quand il s'agit du cancer, la survie est ce qui nous intéresse. C'est bien de pouvoir faire rétrécir la tumeur mais le vrai but c'est de la faire disparaitre sans qu'elle ne puisse réapparaitre et c'est ce que nous avons trouver."

Nanotubes are long, thin, sub-microscopic tubes made of carbon. For the study, researchers used multi-walled nanotubes (MWCNTs), which contain several nanotubes nested within each other, prepared for the study by the Center for Nanotechnology and Molecular Materials. The tubes, when non-invasively exposed to laser-generated near-infrared radiation, respond by vibrating, creating heat. If enough heat is conducted, tumor cells near the tubes begin to shrink and die.

Les nanotubes sont des structures minces et élancées de taille sub-microscropiques faites de carbones. Pour l'étude, les chercheurs ont utilisés des nanotubes à parois multiples (MWCNTs) .Les microtubes une fois exposées à une lumière infra-rouge répondent en vibrant et en produisant assez de chaleur pour que les cellules cancéreuses près d'eux commencent à rétrécir et mourir.

Using a mouse model, researchers injected kidney tumors with different quantities of MWCNTs and exposed the area to a three-watt laser for 30 seconds.

Researchers found that the mice who received no treatment for their tumors died about 30 days into the study. Mice who received the nanotubes alone or laser treatment alone survived for a similar length of time. However, in the mice who received the MWCNTs followed by a 30-second laser treatment, researchers found that the higher the quantity of nanotubes injected, the longer the mice lived and the less tumor regrowth was seen. In fact, in the group that received the highest dose of MWCNTs, tumors completely disappeared in 80 percent of the mice. Many of those mice continued to live tumor-free through the completion of the study, which was about nine months later.

Un essai a été fait avec des souris auquelles ont a injectées le cancer du rein. Celles qui ne recevaient aucun traitement mouraient dans l'espace de 30 jours, celles qui recevaient des nanotubes seuls ou le traitement au lazer seuls mouraient dans un laps de temps comparable. Toutefois parmi les souris qui recevaient les tubes à parois multiples suivi par 30 secondes de lazer, celles à qui ont injectaient la plus grande quantité de microtubes survivaient le plus longtemps et le moins les tumeurs réapparaissaient. En fait, dans le groupe qui a reçu la plus grande quantité de nanotubes, on a vu 80 les tumeurs disparaitre complètement pour 80% des souris. Plusieurs des souris ont survécu le temps de l'étude soit 9 mois.

"You can actually watch the tumors shrinking until, one day, they are gone," Torti said. "Not only did the mice survive, but they maintained their weight, didn't have any noticeable behavioral abnormalities and experienced no obvious problems with internal tissues. As far as we can tell, other than a transient burn on the skin that didn't seem to affect the animals and eventually went away, there were no real downsides – that's very encouraging."


"Vous pouvez voir les tumeurs rétrécir jusqu'au jour ou elles sont disparues complètement" dit Torti ""Non seulement les souris survivent mais elles maintiennent leur poids et n'ont pas de comportements anormaux et ne présentent aucun problème de tissus internes. Aussi loin que nous pouvons observer, il n'y a que des problèmes transitoires de brulures sur la peau qui n'afectent pas les animaux et disparaissent éventuellement. Il n'y a pas de véritables problèmes et c'est vraiment encourageant."

Current thermal ablation, or heat therapy, treatments for human tumors include radiofrequency ablation, which applies a single-point source of heat to the tumor rather than evenly heating the tumor throughout, like the MWCNTs were able to. In addition to the MWCNTs used in this study, other nanomaterials, such as single-walled carbon nanotubes and gold nanoshells, are also currently undergoing experimental investigation as cancer therapies at other institutions.

En plus des nanotubes à parois multiples, les expérimentateurs ont utlisé aussi des nanotubes de carbone à paroi simple et des nanostructures en or.

"MWCNTs are more effective at producing heat than other investigational nanomaterials," Torti said. "Because this is a heat therapy rather than a biological therapy, the treatment works on all tumor types if you get them hot enough. We are hopeful that we will be able to translate this into humans."

Les MWCNTs sont plus efficaces pour produire de la chaleur que les autres structures nanométriques et parce que c'est une thérapie mécanique plutot que biologique, le traitement marche sur tous les types de tumeurs si vou sles chauffer assez. Nous espérons pouvoir transférer la technologie sur l'humain.

Before the treatment can be tested in humans, however, studies need to be done to test the toxicity and safety, looking to see if the treatment causes any changes to organs over time, as well as the pharmacology of the treatment, looking at things such as what happens to the nanotubes, which are synthetic materials, over time.

Avant de pouvoir appliquer le traitement à l'humain, il faut regarder s'il ne causerait pas des changements à quelque organe que ce soit avec le temps.

The treatment would need to be tested in larger animals before being tested in human trials, as well. Conceptually, however, Torti said there is no barrier to applying the therapy into humans to treat tumors close to the surface of the skin, such as in the oral cavity and bladder wall.

Le traitement devra être tester sur des animaux de plus grande taille mais il n'y a pas de barrière à le tester sur des humains dans des tumeurs près de la peau comme la bouche ou la vessie.

"We're excited about this," Torti said. "This is the intersection between the physical and the medical sciences that represents the new frontier in modern medicine."

"Nous sommes excités de ça" dit Torti "C'est la nouvelle frontière dans la science moderne cette intersection entre le physique et les sciences médicales."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ladefense



Masculin
Nombre de messages : 136
Age : 59
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Ça a l'air de marcher mais pas encore tout à fait prêt.   Mer 5 Aoû - 8:44

Bonjour,

La science avance, par contre avant de faire cela sur les humains, il y a encore du chemin à faire.

autre point important car actuellement pour supprimer des tumeur il existe la radiofréquence, mais il faut que la tumeur soit directement accessible et ne soit pas caché par un autre organe.

Actuellement cela est la limite de ces traitement.

Mais au moins les recherches avancent et bientôt cela deviendra moins grave qu'une Grippe Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ça a l'air de marcher mais pas encore tout à fait prêt.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Végétariens, mais pas trop : les flexitariens
» Vous maigrissez, mais la cellulite, elle fait quoi ?????
» BB de 13 mois, joueur le jour et réveils multiples la nuit
» .. et apres ?.. bha ca fait peur ..!!
» L'accent québécois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements :: Forum de discussion :: DISCUSSIONS-
Sauter vers: