Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements

Traitements du cancer du rein métastasé ,du cancer du foie , et d'autres cancers aussi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Avancée dans le traitement du cancer du rein.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
denis



Masculin
Nombre de messages : 122
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Avancée dans le traitement du cancer du rein.   Sam 3 Jan - 18:58

Bonjour, je tiens un forum sur le cancer en général et il y a avait cet article récent dans un des sites que je visite ou les chercheurs se disent excités par leur découverte. La traduction est de moi aussi il peut y avoir des erreurs.

Comme c'était just epour relayer l'article, je me présenterai une autre fois.



(Jan. 3, 2009) — Kidney cancer is typically without symptoms until it has spread to other organs, when it is also the most difficult to treat. Newer chemotherapies show great promise for extending survival during later disease stages, but they can also be highly toxic.

Le cancer du rein est sans symptôme jusqu'à ce qu'il se répande à d'autres organes ou il est plus difficille à traiter. Les nouvelles chimiothérapies montrent de grandes promesses pour allonger le temps de survie lors des derniers stages de la maladie mais elles peuvent aussi être très toxiques.

In one of the first discoveries of its kind, UC Davis Cancer Center researchers have identified ways to block a cancer gene's own repair mechanism and, in so doing, help make chemotherapy for kidney cancer more effective and better tolerated.

Dans l'une des premières découvertes de la sorte, Les chercheurs ont identifié des moyens de bloquer un mécanisme d'auto-réparation d'un gène et, en bloquant ce mécanisme, on peut rendre la chimio pour le cancer du rein plus efficace et mieux toléré.

"Cancer cells are notorious in their ability to rapidly create copies of themselves. While the latest medications slow down that process, they do not tend to be curative and have many side effects," said Robert Weiss, a UC Davis professor of nephrology and chief of nephrology at the Sacramento VA Medical Center. "We wanted to find ways to help make chemotherapeutics as effective as possible at the lowest doses possible."

Les cellules cancéreuses sont réputées pour leur capacité de créer des copies d'elles-mêmes rapidement. Si les dernières médications ralentissent ce processus, elles ne visent pas à guérir et ont plusieurs effets secondaires. Nous voulons trouver des moyens de rendre les chimios les plus efficaces possibles aux plus petites doses possibles.

Newer medications work by destabilizing cancer cells at the DNA level, which reduces their ability to replicate. Knowing that the p21 gene has an important role in restoring cancer cell DNA and potentially circumventing the benefits of those treatments, Weiss sought to identify compounds that could interrupt this pathway.

Les nouvelles médications travaillent au niveau de l'ADN des cellules, ce qui réduit leur capacité à se reproduire. Sachant que le gène p21 a un rôle important en restaurant l'ADN des cellules cancéreuses et en circonvenant les bénéfices des traitements, Weiss a cherché des molécules qui pourraient interrompre ce chemin cellulaire.

The team tested thousands of compounds and 12 were found to bind to the recombinant protein p21. Additional tests showed that three of those compounds decreased p21 expression, blocking kidney cancer cells' ability to mend and making them more responsive to DNA-damaging treatments.

L'équipe de chercheurs a testé des molécules et 12 furent trouvées pour se lier avec la protéine p21. Des tests additionnels ont montré que 3 de ces molécules décroissent l'expression de p21, bloquant la capacité des cellules cancéreuses du rein à se reproduire et les rendant plus aptes à répondre aux traitement endommageant l'ADN.


"The results are very exciting, especially given how difficult kidney cancer has so far been to treat," Weiss said. "Our work offers hope that in the future these p21 inhibitors can be refined and used in concert with other conventional as well as novel cancer treatments to increase the comfort and life spans of patients with kidney cancer."

"Les résultats sont très excitants, spécialement en prenant en compte la difficulté de traiter le cancer du rein."

For future studies, Weiss will focus on the three candidate compounds to determine the lowest possible concentrations at which they remain effective and to further optimize their anti-cancer properties. He will then test those compounds with standard treatments in animal models and, ultimately, in human trials.

"The goal is to find new approaches to treating a cancer for which few options currently exist and make those approaches available in clinical settings as quickly as possible," he said.

The outcome is published in the current issue of Cancer Biology and Therapy. Other UC Davis study authors were See-Hyoung Park, Xiaobing Wang, Riuwu Liu and Kit Lam. Their research was supported by the National Cancer Institute, the U.S. Department of Veterans' Affairs, the Morris Animal Foundation, the National Institutes of Health and the National Science Foundation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BERNARD

avatar

Masculin
Nombre de messages : 856
Age : 64
Localisation : 91650
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Avancée dans le traitement du cancer du rein.   Dim 4 Jan - 21:51

mouais mouais mouais !!Shocked

je trouve que le terme 'chimiothérapie" revient trés souvent dans cet article alors que l'on sait que le cancer du rein est chimio résistant !!!!! study
même si on peut éventuellement considérer les anti angiogeniques comme un forme de chimiothérapie !!scratch

mais on ne demande qu'à y croire !!! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis



Masculin
Nombre de messages : 122
Age : 67
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Avancée dans le traitement du cancer du rein.   Lun 5 Jan - 2:22

C'est un autre article sur le p21 qui ne porte pas spécialement sur le cancer des reins mais qui a l'avantage d'avoir été écrit en français :

Citation :
Des chercheurs italiens ont identifié la protéine P21, une protéine qui rend immortelles les cellules du cancer. Avec des médicaments susceptibles de la bloquer, il sera donc possible de rendre plus efficaces les traitements contre le cancer mais surtout d’éviter les récidives.


« Le secret des cellules cancéreuses immortelles, c'est la lenteur. Or, nous sommes habitués à penser aux tumeurs cancéreuses comme à des tumeurs qui prolifèrent à toute vitesse et sans contrôle et les thérapies sont étudiées pour détruire au plus vite les cellules malignes », souligne le professeur Pier Giuseppe Pelicci.

Mais, cela ne suffit pas car il existe une protéine qui s’appelle la P21, et c’est la grande découverte des chercheurs italiens, apte à faire ralentir le cycle reproducteur des cellules souches, qui sont les mères de toutes les autres cellules cancéreuses et qui parviennent donc à résister aux traitements thérapeutiques.

Expérimentations

Donc, ce n’est qu’en bloquant la protéine P21, que l’on peut parvenir à tuer des cellules souches cancéreuses et à éviter les récidives.

C’est ce que sont parvenus à faire les chercheurs italiens sur un groupe de souris atteintes de leucémie chronique, donnant ainsi l’espoir très concret de trouver une nouvelle arme pour combattre toutes les formes de cancers.

Des traitements sont déjà expérimentés sur l’homme, selon les révélations du professeur Pelicci, mais il faudra un délai d’au moins cinq ans pour achever ces expérimentations.


Quelqu'un d'ici était déja venu écrire quelque chose sur mon site (espoirs.forumactif.com) aussi j'avais l'adresse de votre site dans mes préférés depuis longtemps et à parce qu'en lisant le premier article, le ton des chercheurs étaient à l'excitation et sachant que le site ou je l'ai pris est un site sérieux ( sciencedaily.com) j'ai eu envie de venir le partager ici vu que ça parlait uniquement de cancer du rein. Le deuxièeme article cependant parle de 5 ans pour compléter les recherches ce qui refroidit mon enthousiasme...mais je veux y croire aussi parce que ça a l'air à s'appliquer à tous les cancers.

Mais je n'ai rien de plus à vendre et c'est très sérieux comme découverte...

Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avancée dans le traitement du cancer du rein.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avancée dans le traitement du cancer du rein.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Help! Traitement de texte: comment avoir 25 lignes par page?
» Implants cérébraux : un nouvel espoir dans le traitement de la dépression sévère entre autres
» Une percée dans le traitement de la SEP?
» Espoir dans le traitement contre la DMLA
» Consoude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements :: Forum de discussion :: DISCUSSIONS-
Sauter vers: