Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements

Traitements du cancer du rein métastasé ,du cancer du foie , et d'autres cancers aussi
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Avastin en contre le cancer du rein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fred



Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 64
Localisation : Montreuil (France-île de France)
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Avastin en contre le cancer du rein   Jeu 7 Juin - 8:25

Bonjour, confused

Quelqu'un a-t-il une expérience de ce médicament?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rosabelle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 202
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Jeu 7 Juin - 10:11

bonjour Carioca,
rien à dire concernant l'avastin , mais je saisis l'occasion de dire bonjour à l'un de nos membres particulièrement laconique ...
Pas grave, on prend chacun le site comme on le souhaite Smile .
A bientôt,
Isa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BERNARD

avatar

Masculin
Nombre de messages : 856
Age : 64
Localisation : 91650
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Jeu 7 Juin - 14:19

pour l'instant voila ce que j'en connait !!


AVASTIN 25 mg/ml Solution à diluer pour perfusion Boîte de 1 Flacon de 4 ml
Classe thérapeutique : Cancérologie et hématologie
Principes actifs : Bevacizumab
Statut : Médicament soumis à prescription médicale
Laboratoire : Roche Registration Ltd
Avastin prolonge significativement la survie sans progression lors de cancer du rein au stade avancé

Avastin prolonge significativement la survie sans progression lors de cancer du rein au stade avancé
Les patients se voient offrir une chance de vivre presque deux fois plus longtemps sans que leur maladie évolue.

L'adjonction d'Avastin (bévacizumab) à l'interféron offre aux patients souffrant d'adénocarcinome rénal évolué la possibilité de vivre deux fois plus longtemps sans que leur maladie progresse ("survie sans progression"), par comparaison avec l'interféron administré seul. C'est ce qui ressort des résultats de l'étude pivot de phase III AVOREN, présentés pour la première fois aujourd'hui dans le cadre de la 43e Assemblée annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago.

Les résultats de l'étude AVOREN ont montré que l'adjonction d'Avastin à l'interféron, l'un des traitements standard actuels de l'adénocarcinome rénal évolué, se traduit par:
- un quasi-doublement de la survie médiane sans progression, celle-ci passant de 5,4 à 10,2 mois;
- une augmentation significative de la réponse tumorale, celle-ci passant de 12,8% sous interféron seul à 31,4% sous traitement combiné avec Avastin.

Le Professeur Bernard Escudier, chef de l'Unité Immunothérapie et Thérapies innovantes de l'Institut Gustave-Roussy, Paris, France, principal investigateur de l'étude, a déclaré: "Ces résultats sont significatifs car il existe un réel besoin en traitements plus efficaces lors de cancer du rein évolué, pathologie répondant moins bien à la chimiothérapie et à la radiothérapie que d'autres cancers. Avastin, qui s'est avéré efficace et bien toléré, représente une nouvelle et importante option thérapeutique dans la lutte contre ce type de cancer."

L'étude a également mis en évidence une tendance à une amélioration de la survie globale; néanmoins, les données en matière de survie globale ne sont pas encore disponibles. Aucun événement indésirable jusqu'alors inconnu ou inattendu n'a été observé.

Chaque année dans le monde, plus de 200 000 personnes sont diagnostiquées avec un cancer du rein et 100 000 décèdent de la maladie (1). On s'attend à ce que ces chiffres augmentent, étant donné que le pourcentage de personnes souffrant de cancer est en hausse de 50%, comme l'a révélé une estimation récente de l'OMS (2). Roche a déposé en avril 2007 une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) auprès de l'Agence européenne pour l'évaluation des médicaments (EMEA), fondée sur l'étude pivot AVOREN.
A propos de l'étude AVOREN
AVOREN est une étude randomisée de phase III contrôlée contre placebo, menée en double insu chez 649 patients répartis dans 101 centres de 18 pays. Dans cette étude, les patients ont reçu soit un traitement combiné par Avastin et l'interféron alfa-2a, soit un placebo associé à l'interféron alfa-2a, l'un des traitements standard du cancer du rein évolué.

Le critère d'évaluation primaire de l'étude résidait dans la mise en évidence d'une prolongation de la survie globale lors de l'adjonction d'Avastin au traitement par l'interféron alfa-2a. Le protocole d'étude prévoyait qu'une analyse intermédiaire de la survie globale soit effectuée sur la base d'environ 50% d'événements. Les critères d'évaluation secondaires englobaient la survie sans progression (PFS), le délai jusqu'à la progression, le délai jusqu'à l'échec thérapeutique, le taux de réponse global et le profil d'innocuité. Il était spécifié dans le Plan d'analyse statistique qu'une analyse finale de la survie sans progression devait avoir lieu au moment de l'analyse intermédiaire de la survie globale et celle-ci a été présentée en 2007 lors de la conférence de l'ASCO.

Les avantages d'Avastin mis en évidence durant cette étude étaient si positifs que, sur la base des résultats intermédiaires de décembre 2006, le Drug Safety Monitoring Board (DSMB) a recommandé que l'anonymat soit levé et que tous les patients se voient proposer le traitement par Avastin. Pour la première fois, il a été démontré dans cette étude que les patients recevant un agent immunothérapeutique tirent également profit d'Avastin administré en association.

Aux Etats-Unis, après consultation avec la FDA, le critère d'évaluation primaire de l'étude AVOREN avait été modifié pour évaluer l'amélioration de la PFS, définie comme le laps de temps pendant lequel la tumeur ne grandit pas ou pendant lequel le patient ne décède pas.

A propos du cancer du rein

Le cancer du rein est plus courant chez l'homme que chez la femme (environ 62% des cas d'adénocarcinome rénal sont enregistrés chez l'homme) et son incidence augmente avec l'âge (1).
L'adénocarcinome rénal est le type de cancer du rein le plus fréquent, puisqu'il représente neuf cas sur dix. On en distingue plusieurs formes en fonction de la morphologie des cellules au microscope. L'adénocarcinome rénal à cellules claires ou tumeur de Grawitz est le type le plus fréquent. Si l'adénocarcinome rénal est diagnostiqué à un stade précoce, c'est-à-dire lorsque la tumeur est encore limitée au rein, les taux de survie à 5 ans sont relativement bons (60 - 75%). Toutefois, si le diagnostic est posé à un stade plus avancé et qu'il existe déjà des métastases à distance, le taux de survie à 5 ans est inférieur à 5% (2). Malheureusement, tel est le cas chez la majorité des patients, le cancer du rein évoluant souvent de manière asymptomatique.
Les options thérapeutiques dont peuvent bénéficier les patients atteints de cancer du rein sont limitées. La néphrectomie (ablation du rein) partielle ou totale demeure la pierre angulaire du traitement, bien que n'étant réellement efficace qu'au stade précoce de la maladie. Aux stades avancés, le traitement consiste le plus souvent à contenir la maladie et à faire régresser les symptômes.

A propos d'Avastin

Avastin, premier traitement antiangiogénique, inhibe la croissance de vaisseaux sanguins apportant aux tissus cancéreux les nutriments et l'oxygène dont ils ont besoin. La cible d'Avastin est le facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (Vascular Endothelial Growth Factor = VEGF), protéine naturelle qui joue un rôle clé dans l'apport de sang à la tumeur; Avastin inhibe ce processus, enrayant ainsi le développement de la tumeur et sa dissémination dans l'organisme (métastases).
Avastin a désormais fait la preuve de son efficacité en termes de survie sans progression et/ou de survie globale dans quatre types de cancer: le cancer colo-rectal, les cancers du sein et du poumon ainsi que l'adénocarcinome rénal.
Roche et Genentech mènent un vaste programme clinique sur le potentiel d'Avastin dans divers types de tumeurs (dont le cancer colo-rectal, le cancer du sein, le cancer du poumon, le cancer du pancréas, le cancer de l'ovaire ainsi que dans l'adénocarcinome rénal et d'autres tumeurs) et dans diverses situations (cancer évolué et traitement adjuvant, c'est-à-dire postopératoire). Ce programme de développement devrait inclure plus de 40 000 patients dans le monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cathy



Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 51
Localisation : oberhausbergen
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Jeu 7 Juin - 17:18

Merci Bernard pour toutes ces informations concernant l'Avastin. Il est vrai que cette semaine les médias ont beaucoup parlé du cancer du rein et du coup on se sent un peu moins seuls... C'est encourageant de constater que la recherche progresse. Le bonjour à tous les intervenants de ce forum.

Cathy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filouchet

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 59
Localisation : France-Ile de France-Montreuil
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Dim 22 Juil - 8:37

Avastin (bévacizumab), premier médicament d'action ciblée inhibant la formation de nouveaux vaisseaux tumoraux et ayant témoigné d'une prolongation avérée de la survie lors de cancer colo-rectal évolué, de cancers du sein et du poumon ainsi que de cancer du rein au stade évolué, a de nouveau enregistré une très forte progression de ses ventes dans toutes les régions. Fin mars 2007, les autorités de l'Union européenne ont homologué Avastin dans le traitement de première ligne du cancer du sein évolué, troisième grand type de cancer à figurer dans les indications d'Avastin après le cancer colo-rectal (dans l'UE, aux Etats-Unis et maintenant aussi au Japon) et le cancer du poumon non à petites cellules (aux Etats-Unis). Comme prévu, Roche a demandé en avril 2007 à l'Agence européenne pour l'évaluation des médicaments (EMEA) que l'utilisation d'Avastin dans le traitement du cancer colo-rectal métastatique soit étendue au traitement combiné avec des chimiothérapies à base d'oxaliplatine. Toujours en avril 2007, Roche a déposé une demande d'homologation d'Avastin dans le traitement de première ligne de l'adénocarcinome rénal évolué, la plus fréquente des tumeurs malignes du rein.
Lors du congrès annuel de l'ASCO qui s'est tenu en juin ont été présentés les résultats de deux grandes études de phase III menées avec Avastin. L'étude AVOREN (Avastin lors d'adénocarcinome rénal) a montré que le traitement combiné par Avastin et l'interféron entraîne, par rapport à une monothérapie par l'interféron, un quasi-doublement de la survie sans progression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annick



Féminin
Nombre de messages : 99
Age : 68
Localisation : 92160
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Dim 22 Juil - 13:50

Merçi Bernard et Filouchet pour toutes ces informations qui sont très interressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chanteluce

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 51
Localisation : Sud
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Mar 24 Juil - 6:30

Oui merci pour ces informations très utiles, sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikriz21



Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 68
Localisation : Vienne (Autriche)
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Avastin en contre le cancer du rein   Mer 25 Juil - 19:18

Merci pour toutes ces informations
amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rosabelle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 202
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Mer 1 Aoû - 15:48

salut Filouchet,
aucun rapport avec la choucroute, ou plutôt le sujet de base évoqué dans ton message de départ geek , mais je voulais juste avoir des vos nouvelles à toi et Fred. Mais peut-être avez-vous le bonheur d'être déjà en vacances ? C'est tout le mal que je vous souhaite. Et sinon, à la rentrée sunny .
Gros bisous,
Isabelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filouchet

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 59
Localisation : France-Ile de France-Montreuil
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Sam 4 Aoû - 16:56

Bonjour Isabelle,

En effet, nous étions partis qques jours en Normandie (Agon-Coutainville près de Coutances et Grandville) rejoindre des amis qui disposaient d'un immense gîte (12 couchages!) pour trois.

Bonne semaine pour cette région vite fraiche et humide même en été car le temps était bien sunny sauf jeudi jour de sortie sur les Iles Chausey et jour un peu gris Laughing, voire légèrement . Sinon, belle balade de 10 km sur le sentier des douaniers du coté de la Hague... Fred a suivi, à son rythme, mais il a tenu le coup autant que mon amie et sa fille de 8 ans qui ont crié grâce avant lui ;o). Mais la récupération est plus longue...

Et puis Fred n'est plus aussi vif et "fiable" qu'avant, au niveau intello-cérébral... oublis, erreurs etc... sont qques signes qui nous interrogent avant de nous inquiéter. Avez-vous constater aussi des faiblesses de ce coté qui seraient imputables au Sutent?

Prochaine étape "programmée" le 22 août, contrôle plus large en fin de quatrième cycle: IRM cérébrale, scanner abdo-pelvien, suivi sanguin approfondi.

Sinon prochaine étape "vacances", qques jours autour du 15/08 une sorte de camp naturiste, dans l'essonne! , où des copains adeptes du tout nus ont acheté un petit chalet au milieu des bois et de la nature... j'espère que nous aurons la chaleur d'Aout car Fred est devenu d'un frileux qui m'interroge sur ses capacités à vivre nu... déjà qu'il a froid constamment en pleines chaleurs... Puis qques jours dans le marais poitevin chez une de ses amies. Bref des vacances par petits bouts, pas trop éloignées, et en voyant un peu de monde pour nous oxygéner dasn tous les sens! cheers

Entre tout cela, je reviens au bureau et aussi devant mon clavier pour entrenir le contact bounce .

J'espère que tout va bien aussi de votre coté ? et j'envoie une pensée estivale à l'ensemble de nos amis d'infortune : Résistance!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rosabelle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 202
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Lun 27 Aoû - 15:37

bonjour Filouchet,
franchement, faire faire du nudisme à Fred avec le temps qu'il a fait en août, ce n'était pas bien raisonnable !!!
De retour depuis samedi, avec un Jean Alain en petite forme. Je donnerai des détails dans un message plus général, je voulais juste te faire une grosse bise de retour, ainsi qu'à Fred.
Isabelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filouchet

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 59
Localisation : France-Ile de France-Montreuil
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Mar 28 Aoû - 21:23

Bonjour Isabelle et bon courage pour la reprise.

La chaleur du 15 aout n'a pas permis de s'incruster dans ce lieu pourtant trés sympa (petits chalets au milieu des bois à 30 mn de Paris, accessible en RER etc...) mais nous avons pu tout de même jouir un peu de la piscine et des autres installations (Sauna, Hammam) et cela a fait du bien à Fred.

Depuis le 23 nous avons passé qques jours dans un charmant maison au bord d'une conche (petit canal) du marais poitevin dans une atmosphère trés amicale, presque familiale et trés féminine!! (6 filles pour nous deux!! - Fred, qui a trois filles, a l'habitude Very Happy , moi moins Laughing , mais j'ai fait un effort! lol! ah, ah!!)

Au programme, trois belles journées ensoleillées (j'en avais besoin de cette chaleur et cette impression d'été) à pécher des écrevisses, faire du vélo et du canoé dans le marais pour bruler qques calories de repas riches et arrosés!!

Fred profite donc bien de sa pose thérapeutique, se fatigue sainement et sans trop d'excès.

Depuis le 28, on est chez mes parents à St Gilles-croix de vie en espérant que le soleil va revenir un peu sur cette côte vendéenne et nous donnera envie de trainer avant de remonter au turbin mercredi 5 sept dernier carat.

J'ai lu que PA n'avait pas la "frite" mais conservait la "Gnack" et que toi avait besoin de te ressourcer un peu... pour une fois que le boulot peut nous faire du bien! lol!

Bon courage à tous deux et à plus.

Fil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filouchet

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 59
Localisation : France-Ile de France-Montreuil
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Avastin (avec Interféron) en traitement de première ligne   Sam 17 Nov - 10:24

Roche/Avastin: avis positif de l'UE pour traitement du cancer du rein évolué


Zurich (AWP) - Roche Holding SA annonce que son produit Avastin a bénéficié en Europe d'un avis positif concernant son utilisation dans le traitement de première ligne du cancer du rein évolué. Le médicament Avastin offre aux patients une chance de vivre deux fois plus longtemps sans que leur maladie progresse, relève Roche dans un communiqué publié vendredi.
Le Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP) a émis un avis positif recommandant Avastin (bévacizumab) comme traitement de première ligne chez des patients souffrant d'adénocarcinome rénal, qui est la forme la plus courante de cancer du rein évolué.
Le CHMP fonde sa décision sur les données de l'étude pivot de phase III AVOREN. Cette étude a montré que l'adjonction d'Avastin à l'interféron (IFN) offre aux patients atteints d'adénocarcinome rénal évolué la possibilité de vivre deux fois plus longtemps sans que leur maladie progresse («progression free survival»), par comparaison avec l'interféron administré seul, selon Roche.
Avastin est désormais recommandé dans le traitement de quatre types majeurs de cancer. Les données provenant du programme clinique de développement avec Avastin dans le traitement du cancer ont donné lieu aux homologations concernant les cancers colo-rectal, du sein et du poumon, indique le groupe pharmaceutique.
Chaque année dans le monde, plus de 200'000 personnes sont diagnostiquées avec un cancer du rein et plus de 100'000 décèdent de la maladie. On s'attend à ce que ces chiffres augmentent, étant donné que le pourcentage de personnes souffrant de cancer est en hausse de 50%, comme l'a révélé une estimation récente de l'OMS, lit-on dans le communiqué.
AVOREN est une étude randomisée en phase III contrôlée contre un placebo et menée en double aveugle chez 649 patients répartis dans 101 centres de 18 pays, fait part Roche.
ds(AWP/16 novembre 2007 16h27)
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filouchet

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 59
Localisation : France-Ile de France-Montreuil
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Mer 21 Nov - 8:37

En Europe, Avastin fait l'objet d'une recommandation favorable comme traitement de première intention du cancer du rein à un stade avancé
- Grâce à Avastin, les patients vivent deux fois plus longtemps sans
progression de la maladie

BALE, Suisse, le 16 nov. /CNW/ - D'après l'annonce faite aujourd'hui par Roche, le comité européen des médicaments à usage humain (CMUH) a formulé une recommandation favorable quant à l'emploi d'Avastin (bevacizumab) dans le traitement de première intention de l'hypernéphrome, forme la plus répandue de cancer du rein à un stade avancé(1). La décision du CMUH repose sur les résultats d'AVOREN, essai déterminant de phase III, qui ont révélé que l'ajout d'Avastin à l'interféron avait permis à des patients atteints d'un hypernéphrome à un stade avancé de vivre deux fois plus longtemps sans progression de la maladie ("survie sans progression"), en comparaison d'un monotraitement à l'interféron.
"L'essai AVOREN a démontré l'efficacité et l'innocuité d'Avastin dans le traitement du cancer du rein", a déclaré le professeur Bernard Escudier, directeur, unité de l'immunothérapie et des traitements novateurs à l'Institut Gustave-Roussy de Paris, et chercheur principal de l'essai AVOREN.
"Cette annonce revêt une grande importance, car elle nous présente un nouveau traitement. Dans les cas de cancer du rein à un stade avancé, en effet, la chimiothérapie et la radiothérapie se révèlent moins efficaces que dans le traitement d'autres formes de cancer."
Chaque année dans le monde, plus de 200 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer du rein et plus de 100 000 meurent des suites de cette maladie(i). Selon les prévisions, ces données sont appelées à augmenter, puisque le nombre de personnes qui souffrent d'un cancer en général a progressé de 50 %, d'après les estimations récentes de l'OMS(ii).

Le point sur les demandes d'autorisation de mise en marché d'Avastin

Le cancer du rein est devenu la quatrième forme de cancer ayant fait l'objet des bienfaits éprouvés d'Avastin sur le plan de la survie. Les résultats d'un programme global de mise au point clinique d'Avastin ont favorisé son autorisation de mise en marché dans le traitement du cancer colorectal, du sein et du poumon.

<<
- Février 2004 (Etats-Unis) et janvier 2005 (Union européenne - Autorisation de mise en marché d'Avastin comme traitement de première intention du cancer colorectal métastatique

- Juin 2006 (Etats-Unis) - Autorisation de mise en marché d'Avastin comme traitement de deuxième intention du cancer colorectal métastatique

- Octobre 2006 (Etats-Unis) - Autorisation de mise en marché d'Avastin comme traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) à un stade avancé

- Mars 2007 (Etats-Unis) - Autorisation de mise en marché d'Avastin comme traitement de première intention du cancer du sein métastatique

- Avril 2007 (Japon) - Autorisation de mise en marché d'Avastin comme traitement du cancer colorectal à un stade avancé (récidive ou progression)

- Août 2007 (Union européenne) - Autorisation de mise en marché d'Avastin comme traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) à un stade avancé
>>

A propos de l'essai AVOREN

AVOREN est un essai de phase III à double insu, à répartition aléatoire et contrôlé par placebo, auquel ont participé 649 sujets dans 101 centres répartis dans 18 pays. Dans le cadre de l'essai, les sujets ont reçu soit un traitement par Avastin en association avec l'interféron alpha-2a, soit un placebo en association avec l'interféron alpha-2a, norme de traitement du cancer du rein à un stade avancé.
Les résultats de l'essai AVOREN ont révélé plusieurs effets bénéfiques de l'ajout d'Avastin à l'interféron (norme de traitement actuelle) :

<<
- La période de survie sans progression a presque doublé, la médiane étant passée de 5,4 mois à 10,2 mois.

- La réponse tumorale a augmenté considérablement, passant de 12,8 % après l'administration d'un monotraitement à l'interféron, à 31,4 %après l'ajout d'Avastin.

- Selon toute apparence, la réduction de la dose d'interféron n'aurait pas modifié l'efficacité du traitement d'association avec Avastin (d'après les données recueillies au fil du temps quant à la survie sans progression, comme l'a révélé une analyse de sous-groupe).
>>

Par ailleurs, l'essai a révélé une tendance en faveur d'une amélioration de la survie globale; cependant, les données sur la survie sont toujours en attente. Aucun événement indésirable ou inattendu n'a été observé lors de cet essai.
Réalisée en décembre 2006, une analyse provisoire sur l'essai AVOREN a révélé les effets très bénéfiques d'Avastin, à tel point que le comité de surveillance de l'innocuité des médicaments a recommandé que l'on procède à un essai ouvert et que tous les sujets reçoivent un traitement par Avastin. Pour la première fois, l'essai a démontré que des patients pouvaient également bénéficier d'un traitement par Avastin en association avec un agent immunothérapeutique, classe de médicaments à laquelle appartient l'interféron.

Le cancer du rein en bref:

Le cancer du rein est plus répandu chez les hommes que chez les femmes. (Près de 62 % des patients atteints d'un hypernéphrome sont des hommes.) Son incidence augmente avec l'âge(i).
L'hypernéphrome est la forme de cancer du rein la plus courante; il représente 9 cas de cancer du rein sur 10. Cette forme de cancer du rein comporte plusieurs sous-catégories, qui sont déterminées par l'observation microscopique des cellules. Le cancer du rein à cellules claires est le type le plus courant. Si l'hypernéphrome est diagnostiqué à un stade précoce, soit lorsque les cellules cancéreuses sont encore confinées au rein, les taux de survie après 5 ans sont relativement favorables, puisqu'ils varient de 60 % à 75 %. Cependant, si l'hypernéphrome est diagnostiqué à un stade plus avancé, et que les cellules cancéreuses se sont déjà propagées à des sites éloignés du site original, le taux de survie après 5 ans s'établit à moins de 5 %(iii).
Malheureusement, puisque le cancer du rein est rarement accompagné de symptômes, la majorité des patients reçoivent leur diagnostic à un stade avancé de la maladie.
Les traitements du cancer du rein sont limités. L'ablation chirurgicale d'une partie ou de la totalité du rein constitue la base du traitement, mais son efficacité ne se limite réellement qu'aux premiers stades de la maladie. A un stade avancé, les traitements ont davantage pour but de ralentir l'évolution du cancer et d'en atténuer les symptômes connexes.

<<
Renseignements complémentaires

- Activités de Roche dans le domaine de l'oncologie : http://www.roche.com/pages/downloads/company/pdf/mboncology05e_b.pdf
- Guichet-santé de Roche, rubrique sur le cancer : http://www.health-kiosk.ch/start_krebs

- Avastin : http://www.avastin-info.com

---------------------------------
(1) La recommandation favorable concerne l'administration d'Avastin en association avec l'interféron, traitement standard, à des patients atteints d'un hypernéphrome à un stade avancé.

---------------------------------
(i) Parkin, D.M., Bray, F., Ferlay, J. et P. Pisani. "Global cancer statistics 2002" . CA Cancer J. Clin.; vol. 55; 2005, p. 74-108.

(ii) Fiche d'information de l'OMS sur le cancer http://www.who.int/dietphysicalactivity/publications/facts/cancer/en/(consultée le 24 mai 2007).

(iii) Medline Plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BERNARD

avatar

Masculin
Nombre de messages : 856
Age : 64
Localisation : 91650
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Mer 21 Nov - 12:47

C'est quand méme chaque fois le meme discours !!!! silent

et aprés .....................................................................

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filouchet

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 59
Localisation : France-Ile de France-Montreuil
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Mer 21 Nov - 12:58

Ben oui, je suis d'accord, c'est pour cela que j'ai mis en rouge : les données sur la survie sont toujours en attente...
Cela ne semble pas progresser beaucoup mais il y a peut-être des effets de "marche", d'étapes dans la progression scientifique?
Enfin... depuis que tu es "la-dedans", et avec ton itinéraire d'éclaireur, tu dois mieux savoir cela que moi...
Fil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BERNARD

avatar

Masculin
Nombre de messages : 856
Age : 64
Localisation : 91650
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Mer 21 Nov - 16:23

salut mon pote !!!

c'est bien parce que je suis "dedans " que je dis que c'est pratiquement toujours le méme discours !! Neutral que ce soit Nexavar , Sutent , Avastin ou les autres ils doublent tous , en théorie , la survie . mais qui connait vraiment le fonctionnement du cancer du rein metastasé ?? avec l'experience de plus de 4 ans de "traitement" divers allant de rien au Nexavar on voit bien que personne ne réagit de la méme maniére !!! scratch et que nos oncologues sont souvent interloqués devant les diverses réactions à ces traitements

mais bon un jour ils trouveront !!!! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danjoe



Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 66
Localisation : Rhone
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Merci   Ven 7 Déc - 14:35

Bonjour,
Merci Bernard pour tous ces renseignements, mon mari commence un traitement par Avastin seul en perfusion. Les résultats semblent positifs et ça nous encourage.
Pour l'instant pas d'effets secondaires notables sauf une petite fatigue et une constipation - rien de très grave.

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filouchet

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 59
Localisation : France-Ile de France-Montreuil
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: L'Avastin homologué en UE contre le cancer du rein 19/12/07   Jeu 20 Déc - 18:03

L'Avastin homologué dans l'UE contre le cancer du rein mer. déc. 19, 2007 8:26 CST
ZURICH - Roche Holding annonce qu'Avastin a été homologué dans l'Union européenne comme traitement de première ligne contre le cancer du rein avancé.La pathologie ne présente que peu de symptômes à son premier stade, raison pour laquelle la majorité des patients ne sont diagnostiqués qu'à un stade avancé, explique dans un communiqué le groupe pharmaceutique bâlois.Le feu vert a été donné sur la base d'une étude pivot de phase III qui a démontré que les patients pouvaient survivre deux fois plus longtemps en combinaison avec un interferon. © Reuters 2007. Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikriz21



Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 68
Localisation : Vienne (Autriche)
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Jeu 20 Déc - 23:48

oui, c'est vrai, mais cela donne quand même de l'espoir et cela fait du bien de le lire! Very Happy
Nicole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danjoe



Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 66
Localisation : Rhone
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Jeu 27 Déc - 13:26

Bonjour,

Toujours pas d'effets secondaires pénibles avec l'avastin, par contre on ne connait pas encore l'efficacité du traitement sur son cancer (3 mois à raison d'une perf tous les 15 jours).

On a un peu l'angoisse, car cette semaine il passe les examens normaux, scan, scintigraphie, etc. et après on saura si le traitement est efficace...

Les douleurs sont plus nombreuses, dos, hanche en plus lors d'une séance de radiothérapie, le médecin lui conseille de venir "immédiatement à l'hôpital s'il a des fourmis dans les jambes"... Moi qui me suis cassé le cou au ski, je connais ces symptômes et c'est plutôt inquiétant.

Mais bon on on va faire comme s'il ne se passait rien et aller de l'avant !

Je lis que certains sont opérés pour retirer les métastases lorsqu'elles sont bien localisées, lorsque nous avons parlé à son oncologue, elle répond toujours évasivement et si nous insistons elle dit plus tard on verra.... étrange, étrange...

Amitiés à tous

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikriz21



Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 68
Localisation : Vienne (Autriche)
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Dim 30 Déc - 15:19

Lubomir a été opéré en septembre 2006 pour enlever tout ce qui était possible et visible : rein + surrénale, une méta grosse comme le poing et enveloppant les vaisseaux du foie, un bout du foie, du gros intestin, de l'intestin grêle, la vésicule biliaure, et diverses métas dispersées dans l'abdomen..il ne lui reste plus que des nodules dans le foie, certains ayant fait leur réapparition à l'automne 2007, ce qui a motivé l'abandon du Nexavar pour l'avastin. comme pour ton mari, efficacité du traitement à évaluer d'ici quelques semaines...
amitiés, Nicole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danjoe



Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 66
Localisation : Rhone
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Sam 2 Fév - 18:41

Quelques mois sous avastin...
où en est ton mari ?
Les effets secondaires sont mineurs par rapport à ceux des traitements pris auparavant.
Les clichés montrent une augmentation de certaines tumeurs mais c'est sans doute dû à la période sans traitement de deux mois et demi souhaitée par mon mari. Il avait besoin de respirer un peu.
Vendredi il est entré dans un protocole en double aveugle pour tester le Denosuab orienté vers le traitement des os particulièrement.
A suivre !
Trois ans plus tard toujours là et toujours debout on l'aura...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikriz21



Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 68
Localisation : Vienne (Autriche)
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   Dim 3 Fév - 18:34

bonjour Danjoe,
Il faut sans doute un certain laps de temps pour que l'Avastin montre ses effets.Mon mari a commencé début novembre (+ interféron en sous cutanées, ce qui semble surtout destiné aux metas du foie) la première IRM faite la semaine dernière depuis le début du traitement montre un net recul des principales métas dans le foie, (En fait, depuis l'opération de septembre 2006, il n'a plus de metas que dans le foie. ) et une diminution de volume du ganglion de l'aine. Jusque là, avec le Nexavar, il n'y avait eu que stabilisation, puis, au bout d'un an, reprogression. On attend les commentaires de l'oncologue jeudi prochain...
Pas d'effets secondaires ressentis de sa part, mais je trouve que lubomir est bien plus irritable qu'avant le début du traitement. (effets de l'interféron?) Il se plaint également de quelques démangeaisons, mais dans l'ensemble sa qualité de vie est bien meilleure qu'avec le Nexavar.
Pour l'opération de 2006, elle avait d'abord été jugée impossible, car la principale méta enveloppait les vaisseaux du foie, puis finalement tentée car tout l'abdomen était plein de métas, et l'oncologue trouvait que cela faisait beaucoup à traitter uniquement par Nexavar. Mais la chirugienne a laissé tout les nodules qui truffaient le foie (si je peux me permettre l'image!)
Je vous tiens les pouces pour le traitement contre les metas osseuses, bon courage et amitiés
Nicole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filouchet

avatar

Masculin
Nombre de messages : 240
Age : 59
Localisation : France-Ile de France-Montreuil
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Message de TRIPODI (Myriam)   Sam 12 Avr - 16:55

J'essaie de transférer un message arrivé sur ma boite privée par erreur (Filouchet)
15/02/2008
bonjour je m'appelle Myriam - je suis nouvelle aussi sur ce forum mon mari qui a eu 50ans en decembre est aussi en chimiotherapie on lui a enleve un rein en mars 2006 mais il y a metastase aux poumons
on essaie un nouveau traitement mardi Avastin j espere que ca va marcher bien cordialement
12/04/2008 j'aimerai savoir qui, sur ce site, est sous Avastin et les effets constatés.

Merci
Myriam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avastin en contre le cancer du rein   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avastin en contre le cancer du rein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fleurs de Bach
» Prière contre les maux de reins
» un répulsif contre les fourmi??
» Recette contre les cochenilles
» pub Peta fabuleuse contre la fourrure 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Nexavar et le Sutent et autres Traitements :: Forum de discussion :: DISCUSSIONS-
Sauter vers: